05 mai 2009

Rosaline

Un banc de chromosomes flottant dans le cosmos

Dans un ballet muet dissout les réacteurs
De cette casserole construite dans du beurre
Et dont il ne reste déjà plus que les os

Impuissante j’assiste au funeste carnage
Ma fortune est défaite par ces anthropophages
D’où venaient ces crétins si confiants dans le vide ?
De quelle lune gelée, de quel astéroïde ?

Jamais je n’ai croisé plus stupides asticots
Jamais je n’ai été plus près du caniveau
Je n’ai plus de bétail et je n’ai plus d’argent
Je vais être obligée de vendre mes implants

appel_recu

Petit point dans la nuit, je vois une luciole
S’éloigner sans un bruit dans l’obscurité molle
J’approche mon vaisseau du seul survivant
D’une capsule en déroute perdue dans le néant

rencontre

Posté par franckator à 23:07 - Permalien [#]